Boutique Nous soutenir

Publication

Publié le lundi 01 juillet 2024

Œuvre de juillet

« Vous cherchez un sujet ? Vous pouvez prendre ma photo » - Archie.

 
Archie, comme Laurie et tant d’autres, sont des toxicomanes photographiés entre 2007 et 2010 par Tony Fouhse, photographe canadien et récipiendaire du prix Karsh en 2010. Obsédé par l’idée de documenter avec authenticité cette communauté, Tony Fouhse photographie une réalité que l’on fait semblant d’ignorer. User réunit les portraits de personnes impuissantes et marginalisées des quartiers de Lower Town et Cumberland à Ottawa.


Représentée en plan italien, Laurie fuit du regard l’objectif. Les jambes piquées, le visage tourné vers le sol à moitié caché, elle semble pensive. Vêtue d’un débardeur bleu et d’une jupe blanche, Laurie met en exergue le sentiment de solitude et d’isolement quotidien des toxicomanes par la torsion de son corps qui induit un contrapposto et accentue sa démarche instable. Sa main gauche est appuyée sur une vitre qui renvoie son image. Le temps gris aux reflets bleutés intensifie la lueur des phares de voitures et des réverbères en arrière-plan, mais aucun élément ne permet réellement d’identifier la temporalité de cette scène.

 
Chaque séance de pose débute par une discussion entre le photographe et son modèle afin d’établir une relation de confiance et d’entente. Les clichés sont pris de manière consentie et en collaboration avec les modèles qui reçoivent par la suite un tirage de leur portrait. A travers les histoires et le vécu de ces personnes, Tony Fouhse découvre en elles humanité et authenticité, et voit surtout des humains, non des toxicomanes.


La présence de ces derniers est souvent décrite comme dangereuse et pénible. Le passant voit en ces quartiers, habités par des voisins indésirables, laideur et dégradation. L’impuissance cohabite avec la peur et la frustration des habitants qui redoutent la violence, les vols et les cambriolages à répétition. En 2020, la situation du sans-abrisme à Ottawa était inimaginable. Le constat en 2022 était que la quasi-totalité des sans-abris finissaient par se droguer. S’ajoutent à cela la crise des opioïdes et les cas d’overdose en 2023. Les refuges accueillant ces personnes en détresse sont complets et les listes d’attente pour y accéder ne cessent de s’allonger. La ville est amenée à embaucher des « chasseurs de seringues » qui collectent les déchets liés à la drogue afin de rendre à ses habitants une ville salubre. Comment parvenir à faire coexister des familles et des toxicomanes sur le même trottoir ?

 
Série sociologique, documentaire et artistique, User invite à voir ces personnes jugées comme responsables de leur situation, placées contre leur gré de l’autre côté du miroir.


Laurie est désormais sevrée.


User constitue avec Official Ottawa (2012-2014) et Suburb (2015-2016), Ottawa Trilogy. En regard des très pauvres qui n’ont aucun pouvoir d’action, Tony Fouhse photographie dans Official Ottawa les classes aisées et les institutions fédérales, tandis que dans Suburb, les classes moyennes de Barrhaven sont représentées.

photo article

Tony Fouhse, User: series of portraits of crack addicts: Laurie. 1/7, Ottawa, 2007. Impression jet d’encre, tirage d’époque, 40,9 x 40,6 cm. Coll. Musée de la Photographie MPC 2008/3. ©Tony Fouhse.