Online shop Support us

Publication

Sorry, this content on website is only available in French. Contact us for further information

Publié le jeudi 01 septembre 2022

Œuvre de septembre

C’est ainsi que j’ai trouvé, grâce à l’atmosphère, la formule magique qui pouvait donner de la beauté à un sujet banal.
Bill Brandt, 1948

Bill Brandt est un virtuose de l’image. Cette photographie à la composition simple qui donne à voir une superbe évocation de l’étreinte amoureuse en témoigne. Une intimité folle s’échappe de cette dernière. La pose des deux amants, les bras qui enlacent, le lit à l’arrière-plan et la lampe de chevet qui éclaire la pénombre, contribuent à cette impression. Si l’ensemble laisse suggérer une prise de vue instantanée captée par le photographe, elle est cependant le résultat d’une mise en scène millimétrée.

L’auteur, Bill Brandt, faisait régulièrement appel à des modèles pour réaliser ses photographies. Pour Top Floor, les deux amants sont interprétés par son frère, Rolf Brandt, et sa première épouse, Eva Boros. L’illusion créée par cette image nous mène forcément à questionner la qualité de reproduction « fidèle » de la réalité, attribuée généralement à la photographie. La construction visuelle qu’offre le couple enlacé n’amoindrit cependant pas la force de la représentation. Bill Brandt a créé ici cette « atmosphère » si chère à son travail et qui confère à l’image cette « beauté » particulière. Cette photographie fait partie de la sélection du deuxième livre de l’artiste A Night in London, publié en 1938. L’ouvrage rassemble une série de vues des contemporains du photographe dans leurs activités nocturnes. Dans une veine documentaire et dans un style qui lui est propre, le photographe capte les attitudes et les ambiances de la nuit londonienne. Les légendes des photographies sont en anglais et en français dans le livre. L’image de cette œuvre du mois porte, quant à elle, ces deux titres évocateurs : Top Floor et Enfin seuls !.

Bill Brandt n’aimait pas parler de son art. Il fut incompris de son vivant par la critique et les historiens de l’art qui jugeaient son travail trop « hors normes » pour être de qualité. Ses pairs, cependant, ont toujours su apprécier sa création. Il est un des premiers à développer un style bien à lui, en dehors de tout courant ou école, ouvrant ainsi la voie à une photographie hors cadre.

Partager sur
photo article

Bill Brandt, Top Floor ou Enfin seuls !, Londres, 1934. Épreuve à la gélatine argentique, tirage tardif, 33,5 x 28,5 cm. Coll. Communauté française de Belgique, dépôt au Musée de la Photographie 13 671. © Droits réservés.